Ferrucci et Martignani : 60 ans de collaboration

Il  est sans aucun doute  émouvant de parler de la cave à vin Stefano Ferrucci, à Castelbolognese, en Italie et de l’unir aux nébulisateurs Martignani. L’entreprise, à la gestion familiale, est née en 1932 et se trouve parmi les entreprises les plus importantes de la scène vinicole de la région Romagna. La passion et la cure de ses 16 hectares de vignobles a passé le long des différentes générations. Aujourd’hui, depuis 2006 ce sont les nièces du fondateur, Ilaria et Serena, qui conduisent l’entreprise avec le courage qu’il faut pour entreprendre leur chemin et pour innover avec de l’enthousiasme et du travail dur.

La cave à vin Ferrucci est magnifique. Elle a été creusée dans une construction d’époque romaine : on dit qu’elle a été une étable pour le change des chevaux, parmi les collines de la Serra à Castelbolognese. Située à 250 mètres d’altitude, on y trouve 16 hectares de vignobles, tous ordonnés et orgueilleux.

La vendange est faite rigoureusement à la main et les raisins sont tous mis dans de petites caisses pour le traitement. Et bien oui, tout cela comme une fois. Parce que la passion, c’est cela aussi : toucher avec ses mains.

Aujourd’hui ils possèdent des productions parmi les plus prestigieuses de la région Romagna comme : le Centurione, un Sangiovese Superiore pur, à la structure ample et un binôme d’épices très intéressant avec un ajout de cerises, prunes et griottes ; ou bien le Domus Caia, un des vins représentatifs de la région Romagna, à base de raisins Sangiovese, choisis et qui subissent un passerillage naturel. Il a une couleur rouge très foncée et un arôme velouté et élégant qui rappelle des prunes cuites, du cacao, du café, des griottes à l’eau-de-vie et de la rose séchée.

D’autres leurs productions sont le Mattinale (Trebbiano), le Chiaro della Serra (Chardonnay) ou le Domus Aurea, qui a gagné une mention au Tastevin AIS de Rome en 2017, un prix de l’Association Italienne de Sommelier.

 

Ferrucci et Martignani

Francesco Ferrucci, le grand-père d’Ilaria et Serena, a commencé à travailler avec Martignani en 1959, quand il a acheté son premier nébulisateur : le premier que Claudio Martignani, fondateur de notre entreprise, avait vendu aussi. Claudio parle de Francesco avec un tel respect dans son livre : « j’ai vendu mon premier nébulisateur à Francesco Ferrucci, un petit agriculteur qui cultivait du raisin e des fruits, mais qui était aussi fermier dans une grande exploitation agricole. Il l’a acheté pour faire les traitements dans sa ferme. Comme il ne voulait pas trop prendre le risque, il l’a utilisé avec le volume normal, selon le dosage fourni par ses techniciens, utilisant seulement la moitié du mélange. Il a été tout de suite ravi par la technologie et ses nombrables avantages. Pour moi aussi, cela a été un bon début : la meilleure publicité est celle faite par la satisfaction des agriculteurs » a écrit Martignani.

En ce qui concerne cet épisode, la nièce Ilaria Ferrucci, qui est aujourd’hui l’une des propriétaires de la cave à vin, dit que : «  en effet, nous avons commencé à travailler avec votre entreprise en 1959 et nous ne l’avons plus quittée. Au début, l’achat fut de mon grand-père qui était un pionnier de nature, un innovateur. Cela l’encouragea à essayer d’utiliser le premier cette technologie qui, à ce moment-là, entrait dans le monde agricole. » Puis, elle ajoute que « les excellents résultats, surtout en ce qui concernait la protection contre les maladies, confirmèrent son choix et mon père aussi ne quitta jamais cette technologie. »

Le dernier nébulisateur Martignani est arrivé chez la cave à vin Ferrucci l’année dernière. « Quand nous avons eu la nécessité de changer la machine, nous n’avons jamais eu aucun doute. » Ilaria se montre très déterminée quand elle affirme que « Avec la technologie Martignani il est possible de contrôler le produit qui est distribué d’une manière extrêmement précise. De plus, la dispersion est presque nulle et la distribution est parfaite. » Par ailleurs, elle explique que « en utilisant le cuivre pour la défense contre le mildiou, on réussit à avoir une excellente défense avec très peu de produit (de la bouillie bordelaise à dose d’1 kg par hectare, jusqu’un maximum de 1,5 kg par hectare). Cela est fondamentale non seulement pour une épargne économique réelle, mais surtout pour une réduction de la quantité de cuivre-métal qu’on libère dans l’environnement. »

Le mildiou de la vigne est une maladie causée par un agent pathogène fongique. Il affecte d’abord les parties vertes de la plante, surtout les bourgeons. En effet, on note les premières infections sur les feuilles mais après, il affecte la grappe aussi. Si l’infection est grave, la grappe est totalement abîmée, elle est desséchée et perdue en entier. Aujourd’hui il s’agit de l’une des maladies qui inquiète le plus les viticulteurs. Voilà pourquoi il est si fondamental de la vaincre.

Les avantages de Martignani selon Ferrucci

Ilaria nous assure que « les raisons pour lesquelles nous avons choisi la technologie Martignani » sont :

  • Une précision majeure et un plus grand contrôle dans la quantité de produit utilisé
  • Un résultat « excellent » en termes de santé du vignoble (« une formidable couverture sur la feuille ou sur les grappes, sans aucune dispersion »)
  • Possibilité d’utiliser moins de produit parce qu’il est distribué d’une façon précise et ciblée
  • Epargne économique (« on optimise aussi bien le produit, que le temps du traitement parce qu’en concentrant, on remplit le tonneau moins souvent »)

Nous chez Martignani sommes très fiers de cette collaboration qui dure depuis plus de 60 ans. La fidélité de nos clients est la satisfaction la plus grande pour nous.